Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jusqu’où la société civile acceptera-t-elle les violences dont elle est victime ?

15 Juin 2016, 09:09am

Publié par Jean-Marc Pujol

Hier encore, à Paris, à l’issue d’une manifestation contre la loi Travail (dite « Loi El Khomri »), où côte à côte se sont retrouvés les leaders syndicaux qui, pourtant, par leur engagement en 2012, ont permis l’élection du Président de la République actuel, de violents incidents ont éclaté. N’ont-ils pas une responsabilité écrasante en permettant, lors de ces manifestations, l’émergence de groupes qui se servent d’eux pour transporter la violence contre la République ? Car, enfin, ce que défende les policiers, ce sont les libertés individuelles et c’est la République.
Le saccage, hier, de l’hôpital Necker, spécialisé dans les soins aux enfants malades, est caractéristique d’une dérive fascisante de groupes se prétendant intellectuellement hors de cette mouvance. Or, qu’est-ce que le fascisme sinon la contestation et l’atteinte violente aux lois de la République ? Ces dérives peuvent provoquer dans notre pays une spirale de violence dont nul ne sait comment elle se terminera. Le Gouvernement légitime et le Président de la République ne peuvent plus impunément laisser se développer ces violences car ils ont la responsabilité de la sécurité des biens et des personnes.
J’étais présent hier soir, avec d’autres élus du conseil municipal de la Ville de Perpignan, place Catalogne, répondant ainsi à l’appel de l’association LGBT’66, en hommage aux nombreuses victimes de la tuerie d’Orlando, en Floride (Etats-Unis). Je serai naturellement présent, ce mercredi 15 juin 2016, à midi, au commissariat de police de Perpignan, pour observer une minute de silence en hommage au couple de policiers assassinés en région parisienne, dans la soirée du lundi 13 juin 2016.

Voir les commentaires

Colère, tristesse…

14 Juin 2016, 07:31am

Publié par Jean-Marc Pujol

A dire vrai : je ne trouve plus les mots pour décrire mon ressentiment, en apprenant ce matin les meurtres, dans la région parisienne, d’un policier et de sa compagne (également employée dans les forces de l’ordre), par un « fou allié » (à DAESCH en l’occurrence qui a revendiqué les deux crimes) dont on apprend qu’il avait déjà été condamné dans une affaire de terrorisme…
Colère et tristesse m’envahissent, mais j’ai conscience qu’il ne faut surtout pas baisser les bras, ne pas s’isoler, garder sa rancœur et s’indigner dans son coin. Non, bien au contraire, nous devons résister, nous devons nous lever, nous devons nous montrer soudés pour faire front, nous devons exprimer notre force et notre immense envie de vivre en toute(s) liberté(s), bien plus compacte et solide que le chemin de la haine sur lequel ces « pseudo-pèlerins » voudraient nous entraîner.
Je pense d’abord au jeune orphelin que cet acte de terrorisme laisse. J’adresse mes plus sincères condoléances à la famille, aux proches. Je renouvelle toute ma confiance aux policiers et je les assure de mon total soutien.

Voir les commentaires

L'horreur !

12 Juin 2016, 19:15pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Dans la nuit de samedi à dimanche, à Orlando, en Floride (USA), un individu a commis un massacre en exécutant 50 personnes (et en faisant autant de blessés) dans une discothèque fréquentée par la communauté "gay".
Peu importe les raisons - religieuses, politiques, homophobes... - de cet acte de terrorisme, en pleine campagne présidentielle aux États-Unis. C'est là un acte de terreur contre les libertés individuelles.
En attendant les résultats de l'enquête, il ne s'agit pas d'accuser, de stigmatiser ou d'amalgamer, mais simplement de dénoncer un acte effroyable.
Je le condamne avec la plus grande fermeté. Je tiens à apporter ici un témoignage de soutien et de solidarité avec le peuple américain.
En premier lieu, mes pensées vont vers les victimes, leurs familles et leurs proches.

Voir les commentaires

Un mois au rythme de l’Euro 2016

10 Juin 2016, 09:34am

Publié par Jean-Marc Pujol

Je veux féliciter ici les très nombreux commerçants perpignanais, qu’ils exercent en centre-ville, dans les quartiers ou en périphérie, qui ont décidé de « mouiller la chemise » (le maillot en l’occurrence), pour faire vibrer la ville au rythme de l’Euro 2016 pendant tout un mois de compétition. Soirées à thème, expositions, cuisines du monde, animations musicales : à Perpignan comme sur l’ensemble du territoire, les acteurs de l’économie locale n’ont pas lésiné sur les moyens pour s’équiper, en intérieur ou en terrasses, en écrans géants pour suivre tous les matches. Certains commerçants font même preuve d’une grande imagination pour offrir à leur clientèle habituelle ou de passage le « must ». Je suis convaincu que tous les amateurs de ballon rond, même au pays des 2 rugbys, seront comblés. Un début de saison qui s’annonce festif, pour peu que des conditions météorologiques défavorables ne viennent pas gâcher la fête !
Chacun d’entre nous doit encourager cette dynamique locale, doit s’y investir.  J’ai d’ailleurs demandé à mon équipe d’y participer, d’aller sur le terrain soutenir toutes ces heureuses initiatives, comme elle ne manque pas d’ailleurs de le faire à chaque fois qu’un événement se fait jour.

Voir les commentaires

Université en centre-ville, le retour tant attendu !

9 Juin 2016, 14:32pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Université en centre-ville, le retour tant attendu !
Ce jeudi 9 juin 2016, en fin de matinée, aux côtés du président de l’Université Perpignan Via Domitia (UPVD), des parlementaires et de la présidente du Département des P-O, avec la présidente de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et le Préfet Philippe Vignes, j’ai participé à la pose de la 1ère pierre du bâtiment qui scellera définitivement le retour de l’Université au cœur de la cité. Plus qu’un simple événement symbolique acté par la présence de tous les acteurs-décideurs concernés, nous pouvons parler d’un grand moment historique !
Ce retour de l’université en centre-ville, après des siècles d’absence, est une étape très importante pour doter Perpignan d’une nouvelle attractivité avec l’ensemble de ses infrastructures. J’ai eu l’occasion de le dire, ce matin encore, de l’écrire maintes et maintes fois, je le répète, implanter l’université et ses étudiants « chez l’habitant », en quelque sorte, c’est concourir à un programme de développement commun, c’est s’appuyer sur le « capital-expérience » d’une aventure déjà ancienne, c’est diffuser un autre état d’esprit, c’est aussi quelque part mieux maîtriser notre avenir. Car c’est là effectivement un enjeu important pour l’avenir de Perpignan et pour tous les habitants de sa zone d’influence. C’est une nouvelle dimension pour le cœur historique qui ouvrira, j’en suis convaincu, des opportunités pour voir, entendre et, surtout, vivre la ville autrement.

Voir les commentaires

Une belle occasion de donner de la voix…

8 Juin 2016, 15:34pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Une belle occasion de donner de la voix…
Ce mercredi 8 juin 2016, en fin de matinée, l’amphithéâtre de Perpignan Méditerranée Métropole a accueilli une équipe de journalistes de la radio Grand Sud FM pour un direct concernant le fonctionnement de la Communauté urbaine. Avec d’autres élus – Daniel Mach, Marc Médina, Dominique Schemla et Jean Vila – invités par la rédaction de Grand Sud FM, j’ai pu exprimer mes choix, mes décisions, mes ambitions pour notre territoire, ainsi que les missions qui m’incombent, tout en insistant sur le « poids collectif » essentiel, vital, des 36 communes dont la coopération au quotidien permet de franchir de nouvelles étapes dans le cadre de notre passage de Communauté d’Agglo en Communauté urbaine, depuis le 1er janvier 2016. J’ai pu également rappeler le rôle au jour le jour de Perpignan Méditerranée Métropole dans la vie de chaque habitant de notre territoire. C’est parce que nous aurons tous la « fibre communautaire » que nous avancerons plus vite dans nos déplacements, dans l’action, dans la réalisation de nos projets, dans le « vivre ensemble » qui me tient particulièrement à cœur comme chacun sait.

Voir les commentaires

Pour être encore plus attractifs…

6 Juin 2016, 10:43am

Publié par Jean-Marc Pujol

Lieu de vie de Perpignan Méditerranée Métropole – Qui abrite ses services administratifs, des réunions communautaires, son amphithéâtre où se déroulent débats, conférences, séminaires et bien sûr nos conseils de communauté – le siège (anciennement Hôtel de l’Agglo PMCA, boulevard Saint-Assiscle à Perpignan) de notre collectivité territoriale, par lequel transitent quotidiennement des dizaines d’élus locaux et de décideurs, doit être plus attrayant pour être encore plus attractif.
C’est pour cela qu’il a été décidé de réaménager entièrement le hall d’accueil qui se situe au rez-de-chaussée du bâtiment, face à la gare TGV/ Centre del Mon. Il ne s’agit pas d’une simple opération de « relooking », mais bien d’une restructuration totale de l’espace avec des interventions pour améliorer le confort, l’accessibilité, la visibilité et la sécurité des lieux.
Chaque habitant du territoire, chaque investisseur, chaque aménageur, chaque visiteur, chaque agent, chaque élu, doit y trouver son équilibre et, surtout, doit accéder facilement aux réponses qu’il vient y chercher.
Les travaux en cours devraient être terminés dans le courant du mois de juillet.

Voir les commentaires

Ancien presbytère, les Perpignanais ont tranché !

3 Juin 2016, 13:16pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Ce vendredi 3 juin 2016, à 11h, salle Paul Alduy de l’Hôtel-de-Ville de Perpignan, avait lieu – en présence d’un huissier – le dépouillement des bulletins suite à la consultation des Perpignanais « Votre avis nous intéresse » relative à l’aménagement de l’espace anciennement occupé par le presbytère attenant à la cathédrale.
La participation à ce vote s’est élevée à 3 819 bulletins. Les Perpignanaises et les Perpignanais ont plébiscité massivement, à plus de 90% !, l’aménagement d’une place méditerranéenne in situ, soit plus précisément 3 438 bulletins « pour » ; tandis que 320 bulletins (8,37% des exprimés) se sont prononcés en faveur d’une reconstruction du bâtiment… et 61 bulletins nuls (soit 1,59%).
Puisque tel est le choix des Perpignanais, l’équipe municipale va maintenant s’attacher et s’activer à réhabiliter cet espace, désormais libéré de toute construction. Particulièrement stratégiques, car ils ouvrent une nouvelle voie dégagée sur le Campo Santo, avec une visibilité spectaculaire par endroit – en tout cas originale – les lieux doivent permettre enfin une meilleure accessibilité pour pénétrer dans l’un des secteurs historiques de la ville.

Voir les commentaires

Congrès annuel des maires

31 Mai 2016, 09:41am

Publié par Jean-Marc Pujol

Aujourd’hui, mardi 31 mai, et jusqu’au jeudi 2 juin, se tient Porte de Versailles à Paris, le 99ème congrès de l’association des maires de France. Je m’y rendrai dès ce soir. Il s’agira de notre dernier congrès avant les prochaines élections (présidentielle, législatives et sénatoriales). Au-delà des grands sujets d’actualité qui y sont traditionnellement abordés, c’est surtout un temps fort pour établir le dialogue entre élus de la République et représentants de l’Etat, l’occasion bien sûr de faire entendre la voix des maires.
Personnellement, j’attache beaucoup d’importance à ce rendez-vous car il permet de rencontrer et d’apprécier des solutions innovantes en matière d’équipement public. Il permet aussi de se familiariser avec de nouvelles technologies, de comparer des modes de gestion, d’organisation municipale, lors de débats avec d’autres maires…

Voir les commentaires

Halte aux violences, d’où qu’elles viennent !

26 Mai 2016, 15:25pm

Publié par Jean-Marc Pujol

Après avoir dénoncé la violence des casseurs qui se sont attaqués à coups de barre de fer aux représentants des forces de l’ordre et qui ont incendié leur véhicule, nous devons subir des contraintes et des violences d’une organisation syndicale qui ne respecte en aucun cas la Démocratie et le Parlement. Si le droit de grève et de manifester est un droit imprescriptible, et que je n’ai jamais eu un mot pour contester ce droit, j’observe que dans tous les pays communistes dont la CGT s’inspire ce droit n’existe pas.
Nous sommes là bien sûr dans une totale contradiction, mais l’absence du respect du droit du travail de ceux qui veulent travailler constitue une dérive inquiétante de la part d’un syndicat qui prétend représenter les salariés.

Voir les commentaires